Un dentifrice solide … Quand on entend cela pour la première fois, on ne peut s’empêcher de rire. Où est passé le sacro-saint tube coloré ultra-pratique, ultra « marketé » et super-efficace ? Ouvrez vos yeux, élargissez vos esprits nous vous parlons du dentifrice solide menthe poivrée Lamazuna.

Lamazuna, qui signifie « jolie jeune fille » en géorgien, c’est une marque française créée il y a environ 6 ans par Laeticia. Le tout premier produit proposé, c’était les lingettes démaquillantes réutilisables. Son but était de réduire sa consommation de cotton, et de réduire les déchets au maximum. Les seuls emballages de la marque sont en tissu ou compostables. En plus, 2% des ventes du site est reversé au projet Alto Huayabamba.

Un dentifrice zéro déchet, vegan et 100% naturel. Il s’utilise facilement (il suffit de frotter sa brosse à dents humide sur le dentifrice), il dure plus longtemps qu’un dentifrice ordinaire et surtout quand il est fini, vous pouvez jeter le batonnet dans le compost. Fini les déchets polluants en plastique qui remplissent nos poubelles !

Il laisse un goût frais de menthe en bouche et les dents sont plus brillantes et blanches après quelques semaines d’utilisation.

Tout aussi facile à emporter en voyage qu’un tube traditionnel. Pour cela il suffit de le mettre dans un bocal en verre pour garder le dentifrice propre.

Un concept certes simple mais innovant et surtout naturel sachant les dégâts que peut engendrer le fluor.

Si vous voulez changer vos habitudes d’hygiène dentaire et participez en même temps au bien-être de la planète, je vous recommande vivement ce dentifrice solide végan.

Lactel vient de lancer Sportéus, une nouvelle boisson lactée destinée aux sportifs. À boire dans les trente minutes après l’entraînement, elle vise à compenser rapidement les pertes énergétiques et hydriques qu’engendre l’effort physique. Des alliées enrichies en protéines mais également sources de vitamines et  minéraux pour les femmes actives et les futures championnes.

L’intérêt des protéines de lait : non seulement elles sont assimilées plus rapidement, mais les études montrent qu’elles boostent la réparation des microlésions musculaires. De quoi nourrir vos muscles fatigués tout en douceur mais aussi reconstituer vos réserves énergétiques grâce aux glucides présents. Pas de panique pour votre ligne, les drinks Sportéus sont élaborés à partir de lait écrémé avec seulement 0,1% de matière grasse et conçus sans lactose pour une digestion facilitée.

En fonction du goût, la boisson Sportéus apporte immédiatement 28 à 32 grammes de glucides. Pour reconstruire les fibres abîmées lors de l’entrainement, les protéines sont présentes à hauteur de 16,5 grammes par bouteille, avec du Prolacta, concentré breveté à base de protéines de lait.

Si l’on fait abstraction de la peur (parfois injustifiée) du lait, Sportéus est une boisson qui à notre sens trouve complètement sa place parmi les produits de récupération du sportif. Avec une teneur en protéines et en glucides très élevée, un format de poche facilement transportables, et des saveurs vraiment réussies, le produit à ce qu’il faut pour devenir une boisson de récup de prédilection post-compétition ou pour des semaines d’entraînement intensives.

Aromatisée, la nouvelle petite bouteille de Lactel se décline en trois parfums : vanille, fraise, chocolat. Au cœur de cette innovation se trouve le Prolacta, un complexe protéique breveté par Lactalis Ingredients, qui favoriserait la reconstitution des fibres musculaires et la résistance à la fatigue. Avec Sportéus, Lactel cherche à développer un geste nouveau : « le bon réflexe après l’effort ». Pour 1,5 euros la bouteille, êtes-vous prêt à l’adopter ?

L’eau n’est plus suffisante pour laver les fruits et légumes et les nettoyer des pesticides dont nous sommes entourés. L’entreprise Française Vegan Eden propose dont des lingettes conditionnées sous un paquet de 20 lingettes biodégradables. Ce conditionnement permet au produit d’être transporté n’importe ou, dans un sac à dos, un sac à mains mais aussi dans les cartables des enfants pour laver son fruit avant le goûter ! Un produit qui nous facilite la vie et nous assure un meilleur nettoyage de nos aliments vitaminés.

L’entreprise française propose un paquet de 20 lingettes biodégradables pour nettoyer les fruits et légumes. Un format flacon de 400 ml est également disponible. Ce type de nettoyants naturels existe depuis plusieurs années aux États-Unis. Et l’offre y est déjà très étoffée. Les marques mettent notamment en avant l’insuffisance du rinçage à l’eau pour éliminer les traces de pesticides et autres résidus des fruits et légumes.

Il faut savoir que les fruits et les légumes parcourent un long chemin entre leurs lieux de production et nos assiettes. Entre-temps, les occasions d’être salis, voire souillés ou contaminés, ne manquent pas. Ne serait-ce que pendant la phase d’étalage dans les magasins où ils sont le plus souvent présentés sans emballage et manipulés par tout un chacun à pleines mains !

Vegan Eden a décidé d’importer le concept en France avec un produit fabriqué dans l’Hexagone (Angerville, dans l’Essonne). En misant sur des emballages recyclables et des ingrédients « 100% naturels et alimentaires » (extraits d’agrumes, de plantes aromatiques, vinaigre de cidre, glycérine, etc.).

Encore mésestimé, l’hospitalisation à logement ou HAD permet de prendre en charge des souffrants à domicile, en leur dissipant les mêmes applications qu’à l’hôpital. C’est une présentation du dispositif.

L’alternative à l’hospitalisation traditionnelle concerne des patients atteints de maladies raides ou chroniques. C’est une expression qui se développe de plus en plus dans le but de répondre à un souhait croissant. Ce sont les progressions techniques de la médecine, en matière de distribution aidée et de chimiothérapie surtout, qui ont permis l’accroissement de cette prise en charge à domicile. La HAD est dorénavant probable y compris lorsque les traitements sont lourds.

L’hospitalisation à domicile permet de profiter des soins indispensables dans une ambiance familière et rassurante, à savoir le domicile du patient. La formule représente ainsi un confort indiscutable quant aux personnes et aux aide à supporter la maladie. Le dispositif répond aux similaire obligations de disponibilité, de qualité et de sécurité que l’hospitalisation traditionnelle. Elle représente même une façon dans le but de limiter les dangers de maladies nosocomiales. La formule ne coûte pas plus coûteux au patient. Comme quant à un séjour à l’hôpital, les précautions sont pris en charge par les organisations d’assurance maladie et les mutuelles supplémentaires si le patient n’est pas à absolument.

La prise en charge des malades en HAD demande l’intervention d’une équipe de soin multidisciplinaire, composée de kinésithérapeutes, médecins, infirmiers, aides-soignants et voire de podologues, d’orthophonistes et de diététiciens. L’hospitalisation à domicile délasse sur l’harmonisation de tous ces spécialistes de santé. Cette coordination est fixée par une équipe de coordination salariée qui fait la liaison entre l’équipe et le patient en charge des soins.

A noter que l’HAD est probable pour environ toutes les pathologies, y compris des maladies raides chroniques ou aiguës, lors que le domicile et l’entourage de malade le permettent.

Plus d’un Français sur trois endure de dents fragiles. Les peines aiguës, excitées un petit café chaud ou un soda proprement frais, se soignent correctement à condition d’adopter une charitable hygiène dentaire dans la vie quotidienne. L’hypersensibilité dentaire, plus fréquemment nommée dents sensibles, est un problème sans gravité pourtant beaucoup gênant au quotidien.

Elle se manifeste par des peines brèves pourtant aiguës en de multiples occasions. Par exemple, lorsque l’on se brosse les dents, lorsque l’on mange des nourritures acides ou sucrés (vinaigre, agrumes, vin blanc), lorsque l’on mange des nourritures très froids ou très chauds (glaces), lorsque l’on boit un liquide froid (soda, jus de fruits) ou chaud (de genre café ou thé).

Les dents fragiles sont le résultat de l’exposition de la dentine. Cette partie de la dent, couramment protégée par l’émail et par les gencives des dents, est traversé de canaux microscopiques nommés tubules. Lorsque la dentine perd son revêtement protecteur, plusieurs facteurs, comme les nourritures et boissons froids ou chauds, passent par les tubules et dynamisent les nerfs situés à l’intérieur de la dent, ce qui déclenche la peine.

La mise à nu de la dentine peut être attachée à distinctes causes : le reflux gastro-oesophagien ou RGO qui endommage l’émail des dents, le traumatisme (dent cassée ou ébréchée), l’usure des dents occasionnée par un crissement bruxisme ou involontaire, le mauvais brossage tel que mauvaise technique, usage d’un dentifrice beaucoup abrasif ou d’une brosse trop dure, le détartrage des dents (la douleur est donc provisoire), la gingivite qui emporte la rétraction de la gencive et qui dévoile une partie de la racine de la dent

Dans le but de prévenir ce problème ou délimiter les douleurs liées aux dents sensibles, il faut porter un écarteur dentaire afin de soigner votre bruxisme et ne plus crisser des dents la nuit, éviter les nourritures ou les boissons acides de genre sodas et jus d’agrumes.

La contribution forfaitaire d’un euro et la franchise thérapeutique sont deux genres de prélèvements effectués franchement sur les paiements médicaux des assurés. C’est tout ce qu’il faut connaître dans le but de mieux comprendre votre relevé de paiements.

Les paiements médicaux font l’objet de prélèvements forfaitaires dans le but de faire associer aux assurés sociaux aux dépenses de santé. On dissocie deux genres de prélèvements selon les services ou les actes médicaux concernés : la contribution forfaitaire d’un euro et la franchise médicale.

Dans les deux occasions, la somme prélevée est une somme forfaitaire, c’est-à-dire un montant fixe, autonome du montant de la consommation de santé et du taux de paiement. Le montant est déduit totalement sur les paiements versés à l’assuré par la caisse d’Assurance Maladie. A noter que les prélèvements ne sont jamais remboursés par les organisations de supplémentaire santé.

La participation forfaitaire d’un Euro s’applique aux paiements médicaux suivants : étude de biologie médicale, examens de radiologie, actes ou consultations exécutés par un médecin spécialiste ou généraliste. A noter que si certaines prestations sont réalisées par le même praticien au long de la même journée, la contribution forfaitaire d’un Euro est retenue quant à chaque prestation dans la limite de quatre euros.

Une franchise médicale s’applique aux paiements suivants : déplacements sanitaires en taxi, en ambulance ou en véhicule sanitaire léger, sauf dans l’occasion d’urgence : deux euros par transport. Actes paramédicaux pratiqués par les orthophonistes, les infirmiers, les pédicures-podologues, les kinésithérapeutes et les orthoptistes : cinquante centimes chaque acte (avec le plafond de deux euros quant aux actes paramédicaux pratiqués dans la pareille journée par le même spécialiste de la santé. Médicaments : cinquante centimes chaque boîte. Il y a un plafond annuel de cinquante euros chaque année civile quant à la participation forfaitaire comme quant à la franchise médicale.

Si vous avez d’étonnants lumières devant les yeux, après un gros mal de tête, vous endurez sans doute de migraine avec aura ou mal de tête ophtalmique. Les troubles visuels, qui peuvent faire peur et être inconfortables, sont favorablement sans gravité.

La migraine avec aura est une manière de mal de tête où le mal de tête correctement dit est précédé de troubles visuels : des lignes, des points scintillants ou sombres qui grossissent graduellement jusqu’à gêner la vision, des flammes en zigzags et un voile noir devant les yeux. Les manifestation visuels peuvent durer entre quinze et soixante minutes et peuvent s’accompagner de sensations de fourmillements ou d’assoupissement dans les bras et les mains. Ils sont suivis d’un mal de tête intense.

Cette forme spéciale de migraine concernerait vingt des personnes migraineuses, en particulier les femmes qui sont deux tiers des malades et les enfants. Les récessions peuvent apparaître à tout âge. Malgré que la migraine avec aura soit également appelée migraine ophtalmique, il ne s’agit pas d’une difficulté visuelle pourtant bien d’un mal de tête.

C’est la diminution des vaisseaux sanguins dans certaines régions du cerveau qui provoque les difficultés visuelles décrits ci-dessus. Si vous avez déjà enduré d’une migraine avec aura, vous en reconnaîtrez naturellement les signes dès la crise suivante. Lors de l’apparition des troubles visuels, n’attendez pas dans le but de prendre de l’aspirine. Il s’agit de l’analgésique le plus adapté dans cette occasion, parce qu’elle agit à la fois sur les troubles visuels et sur la douleur.

Essayez également de garder votre calme parce que l’anxiété ne fait qu’accroître les symptômes. Attention qu’au début d’une migraine ophtalmique, il ne faut pas prendre de remèdes de la famille des triptans. Les remèdes spécials pour la migraine ont une influence vasoconstricteur. En augmentant la contraction des vaisseaux sanguins, ils pourraient conduire une mauvaise circulation cérébrale et bénéficier un accident vasculaire.

Au contraire de ce que l’on peut penser, manger beaucoup équilibré n’est pas conseillé. Tout comme la boulimie et l’anorexie, l’orthorexie est un obscur du comportement de l’alimentation beaucoup moins célèbre. Pourtant un français sur cinq endure de cette maladie.

L’orthorexie du grec orthos qui exprime droit, et orexis qui marque appétit, est la pathologie qui se traduit par l’obsession de souvent vouloir manger sauf. La capacité des nourritures prime ainsi sur le saveur. Les nourritures dit plaisir comme les gâteaux, bonbons, les pâtes, les pizzas et bien des autres sont exclus de la nourriture des malades. Si l’orthorexique vient à absorber un aliment plaisir, il va incessamment angoisser et culpabiliser de son geste.

D’un point de vu nutritionnel, il n’y a aucun danger quant à la santé. Les seuls risques sont d’ordre psychique. Cette pathologie attire distincts comportements obsessionnels comme la relation, l’exclusion sociale et notamment la perte de l’appétit de vivre. Cette quête constante de la perfection de l’alimentation entraine la personne à planifier toutes les journées, apercevoir toute sa vie, autour de ses distincts repas.

Les gens les plus touchées par l’orthorexie sont normalement les adultes. Les femmes et les sportifs sont exceptionnellement exposés au trouble de l’alimentation. Vous pouvez faire le test : Votre régime de l’alimentation gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de vos amis et de la famille ? Avez-vous renoncé à des nourritures que vous aimiez au profit d’aliments saufs ? Votre amour-propre est-il fortifié par la volonté de manger sauf ? La capacité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la capacité de votre alimentation s’est améliorée ? La qualité nutritionnelle du repas est-elle à vos yeux, plus influent que le plaisir de le savourer ? Planifiez-vous les repas différents jours par avance ? Passez-vous plus de trois heures chaque jour à penser à votre régime de l’alimentation ?

Savez-vous la façon Snoezelen ? Reconnue en France depuis une dizaine d’années, la méthode de l’excitation sensorielle permet d’améliorer le bien-être des citoyens en maison de retraite et des gens atteintes de troubles cognitifs.

La façon Snoezelen est une méthode employée dans les domaines de la psychiatrie et de la gérontologie dans le but d’améliorer le bien-être des résidents en maison de retraite, des handicapés mentaux et des gens atteintes des obscurs cognitifs comme la maladie d’Alzheimer. Cette façon s’appuie sur la stimulation des cinq sentiments des patients par des objets à toucher, des images, des sons et des odeurs dans des espaces particulièrement aménagés.

L’objectif de ces salles est de recréer un environnement aimable, à la fois rassurante et confortable, en vue d’apporter un mieux-être aux malades et de les apaiser. La façon Snoezelen a été créée en Hollande par Ad Verheul et Jan Hulsegge. de nos jours, c’est en Allemagne qu’elle est le plus appliquée. Comme on le sait, le terme de “Snoezelen” n’est ainsi pas le nom de son inventeur, pourtant la réduction de deux verbes néerlandais snuffelen tel que renifler, sentir et doezelen ou somnoler. Ce nom marque les deux éléments essentiels de cette méthode : la détente et l’exploration sensorielle.

Pourtant, chez un tiers des patients, les indices sont longs à évaporer. La guérison peut prendre certaines semaines ou certains mois. Certains patients gardent également des séquelles au niveau neurologique, articulaire ou cutané. La façon Snoezelen est reconnue en France à partir d’une dizaine d’années. Elle se développe dans de plus en plus de domiciles de retraite et en particulier dans les fondations dotées d’une unité Alzheimer. La prévention est donc primordiale.

La maison de retraite de Pors Moro à Pont-L’Abbé dans le Finistère vient d’inaugurer une salle particulièrement équipée quant à cet accompagnement sensoriel.

Un français sur quatre vivent de nos jours avec des acouphènes. C’est l’enquête IPSOS, qui a divulgué les chiffres marquants. Un panel de neuf cents personnes a permis de dresser les statistiques plutôt préoccupants.

L’acouphène est un son parasite, plus ou moins influent qui est attaché au dysfonctionnement du système nerveux auditif. Il y a deux genres d’acouphènes : Acouphène Chronique : le son parasite est senti de temps en temps et passe après. Acouphène Définitif : le son parasite est continu et persistant.

En fonction de Roselyne Nicolas, il faut faire la distinction entre avoir un acouphène et endurer d’un acouphène. En fait, nous sommes multiples à avoir déjà testé la sensation d’acouphène, le sifflement émerge tout droit de notre oreille, sans pour autant en supporter du fait que la majorité du temps il s’estompe vite. Le bourdonnement constant dans l’oreille intérieur est un véritable handicap. Perte de la centralisation, de l’attention. Les acouphènes définitifs peuvent emporter une dépression, un mal être, demandant le soutien psychologique. Il n’existe pas donc de médication miracle dans le but d’éliminer irrémédiablement les sons parasites.

Pourtant, des aides auditives ainsi que des remèdes tentent d’apaiser au mieux les gens malades. Ce sont les jeunes qui sont les plus frappés par la présence d’acouphènes définitifs ou chroniques. Ceci n’est pas réellement surprenant parce qu’ils sont la majorité du temps liés au traumatisme sonore. Les jeunes aiment aller en boite de nuit, à des concerts ou aussi écouter beaucoup fort la musique dans les casques ou les écouteurs. Il est conseillé de préserver son fondamental auditif parce qu’il est précieux.

Une autre maladie dépend du trouble de l’audition. C’est l’hypersensibilité ou hyperacousie aux bruits couramment supportés par les autres particuliers. La maladie méconnue est tout également handicapante que les acouphènes pourtant n’est pas irréversible . L’oreille peut être rééduquée dans le but de permettre au malade de supporter des sons principes.