Lactel Sporteus boisson protéinée au lait

Lactel vient de lancer Sportéus, une nouvelle boisson lactée destinée aux sportifs. À boire dans les trente minutes après l’entraînement, elle vise à compenser rapidement les pertes énergétiques et hydriques qu’engendre l’effort physique. Des alliées enrichies en protéines mais également sources de vitamines et  minéraux pour les femmes actives et les futures championnes.

L’intérêt des protéines de lait : non seulement elles sont assimilées plus rapidement, mais les études montrent qu’elles boostent la réparation des microlésions musculaires. De quoi nourrir vos muscles fatigués tout en douceur mais aussi reconstituer vos réserves énergétiques grâce aux glucides présents. Pas de panique pour votre ligne, les drinks Sportéus sont élaborés à partir de lait écrémé avec seulement 0,1% de matière grasse et conçus sans lactose pour une digestion facilitée.

En fonction du goût, la boisson Sportéus apporte immédiatement 28 à 32 grammes de glucides. Pour reconstruire les fibres abîmées lors de l’entrainement, les protéines sont présentes à hauteur de 16,5 grammes par bouteille, avec du Prolacta, concentré breveté à base de protéines de lait.

Si l’on fait abstraction de la peur (parfois injustifiée) du lait, Sportéus est une boisson qui à notre sens trouve complètement sa place parmi les produits de récupération du sportif. Avec une teneur en protéines et en glucides très élevée, un format de poche facilement transportables, et des saveurs vraiment réussies, le produit à ce qu’il faut pour devenir une boisson de récup de prédilection post-compétition ou pour des semaines d’entraînement intensives.

Aromatisée, la nouvelle petite bouteille de Lactel se décline en trois parfums : vanille, fraise, chocolat. Au cœur de cette innovation se trouve le Prolacta, un complexe protéique breveté par Lactalis Ingredients, qui favoriserait la reconstitution des fibres musculaires et la résistance à la fatigue. Avec Sportéus, Lactel cherche à développer un geste nouveau : « le bon réflexe après l’effort ». Pour 1,5 euros la bouteille, êtes-vous prêt à l’adopter ?

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *